Thé bleu – thé Oolong

LE / Thés

Entre le thé vert et le thé noir existe un type de thé particulier: le Oolong.

Oolong signifie « Dragon noir ». Cette appellation provient peut être du fait que les cueilleuses trouvaient des petits serpents dans les arbres à thés, elles faisaient ainsi fuir leurs enfants des champs de cueillette.

Il existe une histoire qui parle d’un certain chasseur, Wu Liang, qui après avoir cueilli quelques feuilles de thé, rentrant chez lui, aperçoit un magnifique cerf.  Son sang et celui de son chien ne font qu’un tour, il oublie le thé et se met en chasse. À son retour il prépare son gibier et, profitant du feu, torréfie les feuilles en même temps. Il se rend compte un peu tard qu’il ne les a pas mise à sécher. Du coup elles n’ont pas l’aspect qu’il connait, il pense avoir raté la fabrication de son thé! Il les infuse nonobstant et leur trouve un goût doux et aromatique délicieux.  Il en fit goûter à ses proches et peu à peu le secret de fabrication se répandit,  et la province entière adopta ce nouveau venu dans la famille des thés. On l’appella Wu Liang Cha, ou Wu Long Cha, le thé vert qui est devenu noir.

Je me souviens de l’histoire d’un homme qui, rentrant chez lui « ivre comme un lézard pataugeant dans l’alcool », aperçut un gros serpent dans un arbre à thé, qu’il prit pour un dragon noir, ce qui le dégrisa immédiatement. Il se promit de ne plus boire du tout et se mit à cultiver ses thés bien consciencieusement… J’aime cette histoire car il est vrai que boire un thé Oolong après quelques verres de vin dégrise et calme, j’en ai moi même fait l’expérience… Je vous conseille de terminer un repas arrosé ( un peu) avec un excellent thé bleu par exemple un Tie Guan Yin ou un Dong Ding, vous verrez!

Le Oolong provient, entre autre, de la province Chinoise du Fujian, mais l’Ile de Taiwan est depuis le XIXe un site de Oolong fameux et reconnu. Taiwan est une petite ile Montagneuse dont le sommet culmine à 3950m. Les Portugais la découvrirent au XVe et l’ont baptisée Formosa, « la belle ». C’est l’origine des thés de Formose, l’ancien nom des thés de Taiwan.

On a attribué à ce thé la couleur bleue car les thés ont tous une couleur, et celui ci se situe entre le thé vert et le thé noir. Le thé vert subit en général jusqu’à 25% d’oxydation. Le thé est appelé noir à partir d’un travail d’oxydation de 60%. Entre les deux c’est la place du thé bleu!

Je parle d’oxydation et non de fermentation, il y a certains thés qui sont réellement fermentés, ce sont les Puerh.

Un niveau d’oxydation faible donne des Oolongs aux notes florales plus près des thés verts.                 Au contraire plus ils sont oxydés plus ils se rapprochent des notes puissantes et fruités des thés noirs.

Les Oolongs sont des thés souvent équilibrés et harmonieux, ils conviennent aux personnes qui aiment le thé vert ainsi que le thé  noir. Nous avons un Oolong aromatisé: Le pouvoir des fleurs (Sureau/Framboise) dont toutes les personnes qui le goûtent succombent, même si elles n’aiment que le thé noir.

On reconnait certains Oolongs à leur aspect, ils sont souvent roulés en petite boule et on aperçoit un bout de la tige, laquelle donne un goût boisé irrésistible. Voici le Tie Guan Yin:

Ce thé a une histoire pittoresque: En une certaine région de la Chine, en un certain temps… vivait un homme qui se désolait de voir le temple de Guan Yin, la Déesse de la compassion, prendre la poussière et être délaisser par ses adorateurs. Il s’employa donc à le nettoyer et en prendre soin. Pour le remercier, la Déesse le gratifia d’une apparition dans un rêve et lui dit qu’il trouverait un trésor derrière le temple. Il ne devait pas oublier de partager ce trésor avec les nécessiteux et ses voisins. Il alla curieusement voir et trouva effectivement quelque chose: une petite pousse de thé. Il se senti déçu mais planta l’arbre…qui allait devenir en quelques années une grande plantation. Il fit fortune et donna largement de ses bénéfices autour de lui.

Quand on lui demanda le nom de ce thé fabuleux il répondit qu’on devait l’appeler le thé de la Déesse Guan Yin: Tie Guan Yin. C’est un grand thé, vous devez absolument l’essayer, c’est le plus grand des Oolong.

Il y a d’autre grand Oolong. Par exemple celui-ci est appelé  » Beauté Orientale« . Il est très différent d’aspect:

Bai hao

Celui-ci est tout proche d’un thé noir. Il a d’ailleurs une couleur noire. Notez que ses feuilles sont relevées d’une touche de blanc tout en bout.

Le véritable nom de ce thé est: Bai Hao Oolong. Bai Hao signifie pointe blanche. C’est une appellation pour plusieurs thés. Pour celui-ci cette appellation est bien pratique car c’est lorsque les champs de thé sont recouverts de blanc qu’il est alors temps d’aller à la cueillette.

Ce thé est visité par des anges.  Ils descendent sur les champs de thé et leur présence irradie toute la nature d’une blancheur divine.

On peut dire aussi qu’après les pluies estivales, un insecte appelé Yassid, ronge et casse les feuilles, ce qui permet un processus d’oxydation naturel qui noircit les feuilles et laisse une pointe blanche tout en bout.

Son goût est caractérisé par des notes de miel et de pêche. Il était autrefois appelé Formosa Oolong ou Bai Hao, mais une fois que sa majesté la reine Elisabeth II en eût goûté, elle le trouva exquis et s’exclama:  » Oh my goodness! This oriental tea is a beauty! » Et ce nom lui est resté, on le trouve donc sous le nom Oriental beauty ou Beauté orientale.

Le Oolong est un thé dont les arômes délicieux qui le caractérise se développent particulièrement bien en l’infusant selon la méthode Chinoise du Gong Fu Cha.

Cette méthode permet de nombreuses infusions. Et un grand thé s’infuse plusieurs fois, il est interdit de jeter les feuilles infusées une seule fois, sous peine de passer à côté des meilleures saveurs!

Je reviendrai sans doute sur le Oolong, nous en avons quelques-uns dont il vaut la peine de parler.

Si vous voulez les découvrir, je ne vois rien de mieux que de passer au magasin… si je suis là je fais volontiers une dégustation!

 

sources: « Thé une boisson millénaire » (édition White star)

« Thé et Tao » ( Albin Michel)

Quelque chose à dire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©copyright 2016 - Cardas
Boutique Cardas - Lausanne

Boutique Cardas – Lausanne