Les thés parfumés

LE / Thés

Comment fait-on un thé parfumé?

Aujourd’hui, en ma basant sur mon expérience personnelle, je peux dire que les thés qui se vendent le plus sont les thés aromatisés. C’est aussi les plus consommés, en tout cas en Europe.

Toutes les marques inventent de nouvelles recettes; tout comme pour la gastronomie, elles trouvent de nouvelles saveurs en se basant sur des goût communs, comme ce magnifique thé vert (élu produit bio de l’année 2016!) : Oiseau Lune, aux arômes de sureau et framboise. C’est un thé vert, et c’est un thé parfumé.

Oiseau Lune désigne ce thé, mais ce nom ne nous dit rien sur la provenance ni du type de feuille dont il s’agit. Mais aujourd’hui nous ne parlerons pas des noms des thés.

La base de ce thé, comme tant d’autres ayant des noms inventés est bel en bien du thé véritable, mais souvent il est ignoré sur les sachets, et à raison, car le plus important dans les thés parfumés, c’est le parfum!

Qui sait que le célèbre thé à la menthe est en réalité du Gunpowder? On y rajoute des arômes de menthe. On ne s’intéresse pas de la provenance du thé noir dans le célèbricime Earl Grey non plus. Il s’agit bien souvent d’un Darjeeling ou d’un Ceylan, il se peut que ce soit même du Keemun, ou le plus probable est un mélange de plusieurs thés. Mais peu importe, ce que l’on veut c’est qu’il ait un goût de bergamote.

Il existe plusieurs façons de faire un thé parfumé.

Avant tout il faut savoir qu’une des caractéristiques de la feuille de thé et qu’elle s’approprie très vite les odeurs qui l’environnent.

Il existe un thé s’appelant Pi Lo Chun dont certains jardins sont entourés d’arbres fruitiers, ce qui fait que les théiers absorbent toute l’année les différents parfums de tous les fruits du verger. Dans ce cas on ne peut pas l’appeler thé parfumé, mais il l’est, et de la manière la plus naturelle qui soit!

Pour faire un thé aux fleurs, comme le thé au jasmin, à la rose, au magnolia… on place des pétales au milieu des feuilles de thés pendant le travail d’oxydation. On retire le plus de pétales avant l’ensachage et le tour est joué!

Dans le cas du Lapsang Souchong on place des feuilles « souchong », ce qui signifie les 4ème et 5ème feuilles d’une tige , en général des petites feuilles,  dans une atmosphère de travail ou l’on brûle des branches de pins ou d’épicéas, il en résulte un goût de fumé qui convient bien aux amateurs.

Pour les autres thés, aromatisés aux fruits, aux épices etc… le procédé est différend.

( photo: un Rooibos aux fleurs)

With the fairiesIl se peut qu’on trouve des épices et des petits morceaux de fruits dans nos sachets, mais ces thés sont pour la plupart parfumés avec des huiles essentielles qui sont ajoutées en quantités alchimiques, selon les saveurs recherchées.

Ensuite la question à se poser est: quelles huiles essentielles sont utilisées? Avec les Jardins de Gaia nous sommes certains qu’elles sont Biologiques, et pour les thés Demeter, Biodynamique. ( voir l’article sur la Biodynamie ici)

N’oublions pas que tous les thés doivent être infusés de la manière adéquate. Le temps d’infusion juste, la dose appropriée, la température de l’eau sont des éléments indispensables à toute dégustation, et ce la vaut pour les thés naturels et les thés parfumés!

Quelque chose à dire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©copyright 2016 - Cardas
Boutique Cardas - Lausanne

Boutique Cardas – Lausanne